Helen Munthali (Malawi)


« J’ai fait ma part. Et si je mourais aujourd’hui, je laisserais en héritage une œuvre qui pourrait grandir encore longtemps. »

Helen Munthali est Directrice générale de Tovwirane VIH/sida (Tovwirane HIV/Aids Organisation), à Mzimba dans le nord du Malawi. Elle est née en 1946, d’une mère malawite et d’un père indien, dans le village de Nazala, près de la métropole de Blantyre. Tovwirane, qui signifie « aidons-nous les uns les autres », a été fondée en 1993. L’organisation prend soin des orphelins, vient en aide aux personnes vivant avec le VIH/sida et offre des conseils aux sidéens comme à ceux qui les soignent, par le biais de campagnes de sensibilisation et de projets communautaires.

La vie de Helen se compare à un best-seller. Peu après sa naissance, son père abandonne sa mère. Plus tard, son beau-père la rejette parce qu’elle a la peau foncée, et c’est sa grand-mère qui l’élève. Après avoir obtenu son certificat de la Cambridge School, à l’âge de 18 ans, elle cède à la pression familiale et se marie. Après la mort de son mari en 1986, elle élève seule ses onze enfants. Puis, son beau-frère tente de la chasser la maison conjugale pour pouvoir hériter de la propriété. « J’ai refusé et j’ai travaillé sans relâche pour élever mes enfants. Aujourd’hui ils sont tous des personnalités respectées et occupent des postes élevés au sein du gouvernement et d’organisations internationales. », déclare-t-elle avec fierté. Très tôt, Helen Munthali a appris à être forte.
En 1993, elle fonde le Mzimba Anti-Aids Support (Centre Mzimba de lutte contre le sida). « J’ai assisté, impuissante, à la mort de mes proches amis. Je devais faire quelque chose. » Plus tard, l’organisation adopte le nom Tovwirane VIH/sida.
Au cours de sa mission à Tovwirane, Helen doit affronter les soupçons, la stigmatisation et la discrimination, notamment de la part des Églises.
À ce jour, Tovwirane a appuyé plus de 5000 bénévoles préposés aux soins à domicile et porté assistance à 560 personnes vivant avec le VIH/sida, ainsi qu’à plus de 7000 orphelins. Par le biais de sa campagne de sensibilisation, Tovwirane a démarré plus de 20 projets communautaires pour venir en aide aux pauvres et mis sur pied un centre de ressources de plus de 10 000 documents et matériel de référence, qui accueille en moyenne quelque 800 lecteurs par mois. Tovwirane VIH/sida est reconnue comme un modèle dans l’Afrique Sub-saharienne

Le Malawi se classe parmi les pays les plus pauvres du monde. Plus de la moitié de sa population vit sous le seuil de la pauvreté. Le VIH/sida est venu empirer la situation. Il emporte des milliers de Malawites et laisse dans son sillage son lot d’orphelins, de veuves, de veufs et de vieillards vulnérables.

Tovwirane HIV/Aids Organisation (Centre Tovwirane pour le VIH/sida)

Afrique | Malawi