Amna Abd El Rahman Abd El Rasoul (Soudan)


Peacewomen

« Ma mission dans la vie consiste à appuyer l’éducation des filles et l’amélioration des conditions de vie de la population de Kedalu; je m’y consacre entièrement. »

Amna Abd El Rahman est l’une des rares universitaires de la région de Kedalu. Elle dirige la WSHCKD. En tant que membre du Centre pour la paix et le développement, et de la Corporation de développement de Kedalu, elle travaille auprès d’organisations tant gouvernementales que non gouvernementales. Ses plus importantes réalisations ont trait aux droits des femmes et des enfants, et à leur éducation, qu’elle considère comme un droit fondamental. Elle s’efforce de changer les attitudes et les mentalités de la communauté, biaisées en matière de participation des femmes à la société.

Au Soudan, la région de Kedalu est l’une des moins développées. Elle souffre d’un manque d’ONG et de services communautaires de base. Il n’existe dans cette région aucun accès au téléphone, aucun réseau routier ni infrastructure commerciale. De plus, l’insécurité règne dans la région depuis que la guerre civile a éclaté vers la fin des années 1990. Depuis plus de huit ans, Amna travaille avec des groupes d’hommes et de femmes en vue de mobiliser sa communauté. Elle a organisé plusieurs programmes de formation en développement de l’environnement, en gestion et en planification communautaire. Son objectif principal était de faire de l’éducation un droit fondamental pour les filles de la région, une entreprise rendue difficile par les contraintes sociales et économiques locales. Aujourd’hui, le pourcentage de filles à l’école élémentaire s’est grandement accru.
L’exemple d’Amna, en tant qu’universitaire, encourage davantage de familles à envoyer leurs enfants à l’école. Pour les visiteurs de la région de Kedalu, un changement profond est palpable dans les mentailtés locales par rapport au rôle de la femme et sa participation significative aux différentes activités de développement. Au cours de son travail à Kedalu, Amna fut confrontée à de nombreux défis, dont le plus criant était le taux élevé d’analphabétisme, particulièrement chez les femmes; l’incroyable pauvreté résultant des faibles revenus de la population et de la guerre civile, qui a provoqué des déplacements massifs parmi les résidants de Kedalu. Cette situation a forcé Amna et les femmes de Kedalu à ne compter que sur leurs propres ressources. Elles sont ainsi devenues des modèles de réussite pour toutes les femmes, non seulement dans la région de Kedalu, mais également pour tous les groupes de femmes de l’État du Nil Bleu.

Grâce aux efforts d’Amna, le pourcentage de filles inscrites aux programmes d’éducation de base a considérablement augmenté au Soudan. L’attitude de la population locale face au rôle des femmes dans la société a changé. Aujourd’hui, les femmes s’investissent pleinement dans les activités de développement communautaire.

WSHCKD (Women’s Section in the Higher Committee for Kedalu Development)
Centre pour la paix et le développement, ou PDC (Peace and Development Center)
Corporation de développement de Kedalu (Kedalu Development Corporation)

Afrique | Soudan