Hanan Ashrawi (Palestine)


Peacewomen

Je ne regarde pas les gens sur la base de leur religion. Je crois en la séparation entre la religion et l’État.

Hanan Ashrawi est née en 1946 à Naplouse dans une famille chrétienne anglicane. Elle a complété sa licence en littérature anglaise à l’Université américaine de Beyrouth (AUB) et son doctorat en Littérature médiévale à l’Université de Virginie en 1971. De 1974-1995, elle a été professeur de littérature anglaise à l’Université de Birzeit (BZU), où elle a établi le Comité d’aide juridique et est devenue doyen de la Faculté des arts(1986-1990). Hanan Ashrawi est membre du Conseil législatif palestinien et une activiste droits de l’homme.

Hanan Ashrawi a joué un rôle efficace dans la représentation des Palestiniens lors des négociations de paix de la fin des années 1980, lorsque les membres de l’organisation pour la libération de la Palestine (OLP) ont été exclus des pourparlers. Elle faisait partie du conseil consultatif et porte-parole de la délégation palestinienne aux pourparlers de paix de Madrid en 1991. Hanan a voulu démissionner de la délégation palestinienne comme participante pendant les Accords d’Oslo en 1993, mais elle est invitée à poursuivre les pourparlers avec l’équipe de négociateurs palestiniens. Toutefois, son mécontentement aux négociations s’est finalement retirée de l’équipe à la fin de 1993. Elle a formé le mouvement Miftah, une ONG pro- démocratique, dont elle demeure le Secrétaire général. Entre 1996 et 1998, Hanan Ashrawi a été Ministre de l’enseignement supérieur de l’Autorité palestinienne, avant de partir voter contre le cabinet de l’ Autorité palestinienne (PAC) en 1998, alors que le ministère de portefeuille et du tourisme lui ont été offerts. Nommée porte parole de la Ligue arabe en 2001, avec un accent particulier sur les questions palestiniennes, elle a été signataire de la déclaration 2002 à Al-Qods, qui a lancé un appel pour une fin aux attentats suicides à la bombe. Hanan Ashrawi vit avec sa famille – elle a été mariée à un photographe en 1975 et a deux filles et un petit-fils – dans sa maison en face de la « Muqaata » (la résidence présidentielle) à Ramallah.Elle est l’auteur de plusieurs poèmes, nouvelles, articles et livres sur la culture palestinienne et de la politique. Hanan Ashrawi est devenue un visage familier dans les médias internationaux.

Les Palestiniens ont toujours eu besoin des personnes habiles et subtiles pour les représenter l’échelle internationale, en particulier dans les médias. Dr Hanan Ashrawi a réussi à démystifier les stéréotypes négatifs sur la représentation palestinienne et de montrer au monde le vrai visage de la négociatrice palestinienne.

Comité pour la libération de la Palestine de Miftah.
Femmes pour la justice et la paix en Palestine.
Comité pour la réforme Nationale.

Asie Centrale et Moyen Orient | Palestine