Olga Doronina (Fédération de Russie)


Peacewomen

Il est impossible d’être heureux dans un monde plein de chagrin, la violence et la dévastation. Nous devrions toujours nous souvenir et de réaliser que nous sommes tous dans le même bateau.

Olga Doronina est née en 1952, est titulaire d’un doctorat en biotechnologie et a été honorée avec le titre « Inventeur de l’URSS. » Comme une fonctionnaire de la Commission des Nations Unies pour le Programme de l’environnement et le Comité d’État sur la science et la technologie, elle a dirigé les projets des autres organisations. Elle est actuellement vice-présidente de l’United Nations Environment Programme Comité national pour la Russie. Elle est une académicienne de renommée et un membre de l’Académie Russe des Sciences.

Il arrive que certaines histoires ont un effet profond sur la vie des gens. L’histoire qui a toujours inspiré Olga est celle racontée par son père qui, tout en servant dans le nord-URSS pendant la Seconde Guerre mondiale, a été envoyée à fournir des renseignements essentiels pour le quartier général militaire. Complètement épuisé, le père de Olga et ses chiens ont commencé à souffrir du froid et de faim par manque d’ approvisionnement en denrées alimentaires. Il a divisé ce qui restait entre les chiens et lui-même. Frappée par des animaux lourds à respirer, elle a décidé de renoncer à sa propre part de leur souci. Elle a compris que tout dépendait de l’équipe. A la fin, la mission a été effectuée avec succès et l’intelligence pour fournir des informations dans le temps.
L’histoire de Olga l’ a convaincue pour atteindre un objectif, non seulement est une pionnère, mais a fait aussi des efforts communs du groupe. Olga a travaillé pendant de nombreuses années sur les questions de la biotechnologie et la bio-sécurité. Une analyse des tendances dans le monde moderne a convaincue de la vulnérabilité l’humainté face à la dégradation de l’environnement et les risques nucléaires. En termes de la recherche scientifique, Olga a été influencée par son maître, l’académicien N. Nikita Moiseev, qui a introduit le concept de « l’hiver nucléaire » et a convaincu le monde de la monstruosité de l’utilisation des armes nucléaires.
Pour augmenter la sensibilisation de ses compatriotes sur les questions de risques globaux et de la durabilité, Olga a écrit le livre, « De Stockholm à Johannesburg », consacré pour ses 30 ans des activités de l’ONU dans le domaine de la protection de l’environnement, la santé et le développement durable.

Elle travail avec les organismes gouvernementaux de la Fédération Russe et en coopérant avec les institutions internationales et les organisations. Olga contribua à la prise de conscience mondiale en insistant sur la nécessité du développement durable et la sécurité face aux défis de la mondialisation.

( Comité National Russe du programme des nations Unis pour l’environement)

Europe | Fédération de Russie