Maria del Pilar Sertvije de Mariscal (Mexique)


Peacewomen

Je tiens à partager pour servir et faire les biens à tous.

Maria del Pilar Sertvije de Mariscal avait une grande famille unie. Elle avait même sa propre « constitution ». Elle avait une tradition de travail social bénévole, même si l’accent avait changé à travers les générations. Elle est la fille d’un riche homme d’affaires et, par conséquent, elle avait la possibilité de consacrer sa vie à ses passions: le travail social bénévole et l’infirmerie.

Maria est née à Mexico City, en 1946. Elle est la deuxième enfant dans une famille de six filles et deux fils. Le Mexique est un pays de grandes inégalités. Elle etait enseignée par son père d’être responsable et à soutenir les personnes avec moins de ressources. De sa mère, elle avait reçu des valeurs et une éducation chrétienne. « Comme une petite fille, j’ai été très inspiré par la vie des saints et, dans mon imagination, j’avais l’habitude de jouer le rôle d’une femme religieuse consacrée au service des autres. » Depuis 1999, Maria del Pilar Sertvije de Mariscal a été la présidente de la Croix-Rouge mexicaine et est un membre de différents organismes philanthropiques comme la Fondation Mercedes et le Centre mexicain de philanthropie. Elle est très intéressée à l’amélioration de la qualité de la formation professionnelle des infirmières. « Le rôle des infirmières doit être digne. Dans notre pays. J’ai une grande vocation pour ces travaux et la grande chance de pouvoir me consacrer à quelque chose que je suis amoureux. Maria s’est consacrée au service volontaire pendant 36 ans d’age. « J’ai essayé d’être au poste de mon travail. J’ai beaucoup de responsabilités et convaincu que nous devons servir le pays. « Cette source d’inspiration des femmes, mère de quatre enfants, était satisfaite de son travail.

Le secteur bénévole et au Mexique tend à diminuer. En période de crise économique, les gens sont plus préoccupés par leur propre matériel de sécurité. L’égoïsme, l’apathie sociale sont de plus en plus. Les dons sont maigres et les institutions philanthropiques sont mal supportées.

Croix-Rouge mexicaine

Amérique latine et Caraibes | Mexique