Nafisa Mustafa Shargawi (Soudan)


Peacewomen

« Mon but est que les femmes et les enfants du Soudan vivent dans la paix, la justice et l’égalité. Je travaille pour améliorer l’éducation et la santé des Soudanais afin qu’ils puissent prospérer. »

Nafisa Mustafa Shargawi est née à Port-Soudan. Elle a obtenu un diplôme de la faculté des arts de l’Université du Caire à Khartoum, et un diplôme en systèmes d’information. Elle prépare maintenant sa maîtrise en études islamiques. Nafisa est également la première femme journaliste et auteure de l’Est du Soudan. Elle écrit régulièrement pour les journaux locaux et régionaux sur les droits des femmes et des enfants, en plus d’être nouvelliste. Elle est directrice générale au ministère de l’Information et de la Culture du Soudan.

De plus, Nafisa est journaliste et présentatrice à la télévision. Chaque jour, elle fait face à de nombreux défis travail, se plongeant sans relâche pour mettre à jour la vérité et aborder les grands enjeux du Soudan. Un jour, alors qu’elle faisait un reportage à l’hôpital de Port-Soudan, accompagnée d’un photographe, le directeur de l’hôpital lui a permis de visiter le centre vital des opérations. Ce qu’elle a vu l’a choquée : il n’y avait ni système de stérilisation ni eau courante, et les outils chirurgicaux étaient vétustes. Le photographe a pris des photos pour montrer les piètres conditions de l’hôpital. Pendant qu’elle interviewait un groupe de patients, des travailleurs de l’hôpital l’ont physiquement harcelée, tentant d’interrompre ses entrevues. Heureusement, un garde de sécurité les a arrêtés et a sauvé sa vie. Lorsque le reportage a été diffusé sur les ondes de Port-Soudan TV, l’administration de l’hôpital a puni les employés qui avaient aidé Nafisa durant sa visite et en a même congédié certains. L’emploi de Nafisa était également en jeu, car plusieurs des dirigeants de l’hôpital que la couverture médiatique avait placés dans une position délicate ont fait pression pour qu’elle perde son emploi à la télévision soudanaise.
Nafisa a écrit de nombreux livres, dont la plupart traitent ouvertement des obstacles sociaux et culturels à la participation économique et sociale des femmes. Elle a traité d’enjeux très délicats, qui ne sont pas ouvertement abordés au Soudan, et travaille fort pour une société où les femmes pourront vivre dans la paix et la dignité.

Les écrits intellectuels de Nafisa ont un grand impact sur la société soudanaise. Elle écrit régulièrement dans les journaux locaux et régionaux, et elle est une conteuse de talent. Elle traite surtout d’enjeux comme la paix, la justice sociale, les soins de santé et le développement de l’éducation.

Women Workers Union (Syndicat des femmes travailleuses)
Sudanese Women General Union (Syndicat général des travailleuses soudanaises)

Afrique | Soudan