Rachael Nyadak Paul (Soudan)


Peacewomen

« Je suis fière qu’on m’appelle ‘la Mère des veuves’.»

Rachael Nyadak Paul est née à Malakal, au Soudan. Elle était secrétaire à la section des femmes de l’Église presbytérienne du Soudan (PCOS), à Akobo. Dans le cadre de ce travail, elle a soutenu les femmes et a contribué à leur formation en leadership, durant les suites de la guerre civile. Aujourd’hui Rachael consacre l’essentiel de son œuvre à la prise de parole des femmes et à leur utilisation de réseaux d’entraide, à la situation des travailleurs migrants et à l’édification de la paix.
Rachael grandit dans une famille chrétienne du Sud du Soudan. Son père est pasteur à l’Église presbytérienne d’Akobo. Après avoir terminé ses études dans le Sud du Soudan, elle obtient un certificat en administration publique à l’université de Fort Hare, en Afrique du Sud. En 1996, elle s’engage bénévolement à la section des femmes de l’Église presbytérienne du Soudan, où elle est ensuite élue pour travailler officiellement à ce poste à partir de 2001.
Rachael participe à de nombreuses activités appuyant la prise de parole des femmes, la formation de réseaux de soutien, les enjeux relatifs aux migrants et la paix. Ses réussites dans la promotion de la paix sont spectaculaires : elle a participé à la conclusion d’un accord de paix entre le Sud et le Nord du Soudan, qui mettait un terme à la période de guerre civile la plus longue de l’histoire récente. Elle est motivée à travailler pour la paix et y accorde une grande importance en raison du terrible impact de la guerre sur sa vie personnelle. Très tôt, elle perd son mari à la guerre. Elle s’engage donc à travailler pour la paix afin que les familles du Soudan puissent vivre en paix et parcourt le Soudan pour sensibiliser la population aux lourdes conséquences de la guerre civile. Elle sait que de nombreuses Soudanaises ont perdu leur mari et leurs proches, et se sert toujours de son propre cas pour illustrer à quel point la guerre civile entraîne la misère dans son sillage. C’est pourquoi on l’appelle « la Mère des veuves ». Rachael travaille bénévolement dans une zone de combats, où elle doit affronter de nombreuses difficultés.
Rachael Paul consacre son temps à travailler pour la paix et n’a d’autres attentes personnelles que de voir le peuple soudanais vivre en paix. Elle a voyagé à travers le Soudan pour sensibiliser les gens aux ravages de la guerre civile et elle participe régulièrement à la promotion de la paix, de personne à personne, comme dans des rencontres de réconciliation entre les clans.
Église presbytérienne du Soudan (PCOS)
Afrique | Soudan