Viviane Bikuba Cibalonza (République démocratique du Congo)


« Nous devons travailler ensemble à bâtir un monde meilleur. »

Viviane Bikuba (36 ans) est avocate et fondatrice de l’Action pour l’éducation aux droits (AED) et du Centre d’assistance médico-juridique (Camej). Elle défend et promeut les droits humains en République Démocratique du Congo et dans la région des Grands Lacs. Depuis 1994, elle a tenu des ateliers, des conférences et des émissions de radio afin de promouvoir les droits des femmes et d’aider les victimes de violence sexuelle.

Viviane Bikuba a perdu son père lorsqu’elle était très jeune, ce qui a amené sa famille à être victime d’injustices et de discriminations; les droits des membres de la famille n’étaient pas respectés. Ce sont le courage de sa mère et la légendaire solidarité africaine qui ont permis à la famille de survivre. Devenue adulte, elle a étudié le droit et est devenue la première femme juriste du sud du Kivu, devenant un modèle pour ses concitoyens et concitoyennes. Elle a reçu de la formation et s’est impliquée dans les droits humains afin de combattre l’injustice. Elle a décidé de défendre la paix comme condition première pour mettre fin aux injustices dans la région des Grands Lacs. Viviane a suivi une formation en résolution pacifique de conflit organisée par le Bureau des droits de l’homme de l’ONU et le gouvernement belge. Les mouvements menés par Mahatma Gandhi, Martin Luther King et Nelson Mandela, qui croyaient tous à la résistance passive et qui ont vu leurs rêves se réaliser, sont la source de son inspiration. Elle est également motivée par les résultats qu’elle obtient en étant la voix des sans voix. En collaboration avec d’autres organisations de femmes, Viviane fournit des conseils juridiques et des services de médiation afin d’informer et d’éduquer les femmes au sujet des droits humains. Son travail a éveillé la conscience des femmes illettrées, qui luttent maintenant pour leurs droits. Malgré la réalité de la violation des droits humains, elle souhaite que tous « travaillent ensemble à bâtir un monde meilleur ».

Après le tristement célèbre génocide au Rwanda en 1994, la guerre a fait rage en République Démocratique du Congo et de nombreuses injustices ont été commises sur les plans social, judiciaire, politique et international. Les factions militaires ont parfois fait la loi dans la région du sud du Kivu.

Action pour l’éducation aux droits (AED)
Centre d’assistance médico-juridique (Camej)

Afrique | République démocratique du Congo