Cissé Hadja Mariama Sow (Guinée)


« La promotion économique des femmes est l’un des moyens fondamentaux pour leur donner un sentiment de dignité. »

Cissé Hadja Mariama Sow est née en Guinée et en est toujours citoyenne aujourd’hui. Elle est présidente de l’Union des femmes oulémas de Guinée (UFOG) et a eu une carrière politique et professionnelle brillante. Mariama Sow est née au sein d’une grande famille peule de la région de Labé, en Guinée. Elle est mariée et mère de huit enfants.

Cissé Hadja Mariama Sow travaille pour les causes féminines depuis plus de 50 ans et elle n’a pas abandonné son travail malgré son grand âge puisque, selon elle, il y a toujours des défis, et il faut les relever. Elle préconise l’éducation et la formation des femmes pour qu’elles apprennent à défendre leurs droits comme épouses et comme mères. Elle encourage donc la mobilisation et la sensibilisation des femmes par les associations féminines de la société civile guinéenne. Son succès se mesure par la place que tiennent les femmes guinéennes dans le mouvement féminin africain. Le combat des Guinéennes sous le premier président nommé après l’indépendance (1958-1984) a été si bien conduit que Mariama a servi d’exemple aux femmes d’autres pays africains, surtout celles des pays francophones. Présidente de l’Union des femmes oulémas de Guinée et du bureau de coordination des Associations de femmes musulmanes de Guinée, elle travaille sans relâche pour la participation religieuse et la création d’espaces interreligieux. Elle fait campagne pour l’unification et la consolidation de la paix dans la région de la rivière Mano. Le but de son organisation est de promouvoir la religion musulmane au pays, tout en combattant le fanatisme religieux.
Cissé Hadja Mariama Sow a beaucoup œuvré auprès des organismes pour la jeunesse, particulièrement dans l’aile jeunesse du Rassemblement démocratique africain (RDA) et dans l’Organisation nationale des syndicats libres de Guinée. Elle a été élue secrétaire générale de l’Union des femmes révolutionnaires de Guinée. En 1972, elle a été élue à l’Assemblée nationale, où elle a siégé pendant 12 ans. Elle a été la première présidente de l’Association des femmes de l’Afrique de l’ouest (AFAO), qui se penche sur le concept de l’Afrique occidentale sous l’égide de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).

Cissé Hadja Mariama Sow a été à l’avant-garde du mouvement des femmes dans son pays et a travaillé sans relâche pour que les Guinéennes sachent qu’elles ont les mêmes droits que les hommes.

Union des femmes oulémas de Guinée (UFOG)
West Africa Network for Peacebuilding (Réseau régional de construction de la paix en Afrique de l’Ouest) (WANEP)

Afrique | Guinée